39 rue Chauvigny,

36 000 Châteauroux, France

fdcgca@hotmail.fr

Vous pouvez nous suivre :
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram
Ou nous rejoindre !

© 2016 par FDCGCA.

Jeu de piste

Sur les traces de Du Guesclin

Il y a maintenant un an de cela, un érudit menant des recherches sur Bertrand du Guesclin décida de se rendre à Chateauneuf-de-Randon, lieu où le Connétable trouva la mort. Il se rendit devant le cénotaphe de du Guesclin et fit une étrange découverte. Par inadvertance, il découvrit une pierre amovible et derrière celle-ci se trouvait un manuscrit.

Le manuscrit semblait ancien et ne portait aucune décoration. A l’intérieur, on pouvait lire :

 

« Le 10 juillet en l’an de grâce mil CCCLXXX.

Moi, Bertrand du Guesclin, Connétable de sa majesté Charles V, décide en ce jour de faire mettre mes mémoires par écrit. Je suis malade, affaibli et je sens que notre Seigneur ne va pas tarder à me faire venir à lui. J’aurai dû écouter Guillaume cette fois-ci...

J’ai mené une longue et glorieuse vie. J’ai parcouru le royaume pour défendre les intérêts de mon roi contre les Anglais et cela m’a aussi permis d’obtenir une certaine richesse. N’ayant pas de descendant direct, je ne peux léguer les richesses que j’ai accumulées au cours de ma vie. C’est pourquoi je les ai cachées quelque part au cours de mes chevauchées. De tout mon butin, ma pièce favorite est une épée que j’ai récupérée à Tolède lors de la campagne menée pour permettre à Henri de Trastamare de monter sur le trône de Castille. C’est une épée couverte d’or digne d’un roi et les lames de Tolède sont réputées pour être d’une qualité exceptionnelle.

Pour que vous puissiez retrouver mon trésor, j’ai laissé des indices sur mon parcours et pour savoir où ils sont, vous devrez lire le récit de ma vie.

Mon histoire commence ainsi... »

 

Après avoir lu le manuscrit, l’érudit s’aperçut que certains passages n’étaient pas comme les autres. En effet, le style d’écriture semblait différent. Il les a alors retranscrits et il pense que ces extraits parlent de lieux situés en Berry mais il n’est pas parvenu à les trouver. On le retrouva deux semaines plus tard, mort dans ces appartements et il semblerait qu’il s’agisse d’un suicide.

Peut-être que d’autres personnes sont à la recherche du trésor de du Guesclin...