39 rue Chauvigny,

36 000 Châteauroux, France

fdcgca@hotmail.fr

Vous pouvez nous suivre :
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram
Ou nous rejoindre !

© 2016 par FDCGCA.

Chauvigny

1/6

Localisation :

Vienne, Chauvigny

Datation : An Mil

Etat : En ruine.

Accessibilité :

Ouvert au public avec spectacle de fauconnerie

Prix : -

Horaires et informations :

Présentation

 

Ce château est dès le début le siège de la baronnie détenue par les évêques de Poitiers. Son origine est mal connue, comme ses détenteurs, mais le site semble fortifié très tôt grâce à son éperon naturel.

 

A son apogée, au XVe siècle, il comprend :

 - Un donjon quadrangulaire du XIIe siècle, mesurant 22 mètres sur 17, dont les murs, épais de 1,80 à 2,30 mètres, sont renforcés par des contreforts rectangulaires. Les fouilles ont révélé l’existence d’un donjon antérieur plus petit, dont les restes sont ensevelis dans le remblai intérieur de celui du XIIe siècle. Des communs et un logis son ajoutés vers 1400, c’est le « château neuf ».

 - Une petite enceinte protège le donjon au nord, percée d’une porte surélevée correspondant à l’entrée primitive du château. A la gauche de l’entrée, se trouve une tour pleine de 4m de diamètre couronnée par une plate-forme de tir tandis qu’à droite, la tour carrée servit de cave puis de latrines. Le château était fourni en eau grâce à une citerne au nord-ouest du donjon.

Le site compte aussi d’autres fortifications de petite taille mais bien conservées comme le château d’Harcourt et le château de Gouzon (bien visibles). La collégiale Saint-Pierre (XI-XIIe) est superbe et conserve de très beaux chapiteaux avec une dédicace. Un peu plus loin, le site gallo-romain de Saint-Pierre-les-Eglises est méconnu mais très beau. Dans son église très ancienne, seule rescapée, sont conservées de très anciennes fresques antérieures pour certaines à l’an mil. Le tout est mis en valeur par la commune avec des zones piétonnes notamment.

Guerre de Cent Ans

 

1356 :  arrivée à Chauvigny de Jean II le Bon et de ses troupes avant la bataille de Nouaillé-Maupertuis. Après la bataille, les enfants royaux mis à l’abri se replient dans cette forteresse.

1372 : Du Guesclin et Jean de Berry prennent la forteresse occupée par le cardinal-baron Guy de Malesec.

1412 : Chauvigny tombe entre les mains des troupes anglaises du duc de Clarence.